Il y a de cela un peu plus d'un mois, nous vous avions fait part d'un projet en cours de réalisation et qui concernait la transformation d'un meuble TV en meuble de cuisine, via l'épisode 1, nous avions mis en ligne quelques photos...Comme une photo vaut parfois mieux qu'un long discours, voici l'objet du délit !

Avant_Apres

Il est grand temps de passer à la réalisation et dans ce 2ème épisode, nous allons voir comment alléger l'esthétique en travaillant sur les portes.

Passons au démontage !

Commençons par les portes en partie haute...Pas de charnière visible et pour cause. Les portes sont à coulisses. Deux tétons fixes en laiton dans la coulisse du bas et deux en haut de porte dans la coulisse du haut... Mais eux sont rétractables ! Vous dévissez chacune des deux vis situées en haut de porte et les tétons descendent. Ensuite, c'est un jeu d'enfant pour retirer les portes du haut.
Vous rencontrerez très souvent ce principe sur les meubles munis de portes coulissantes et escamotables de chaque côté du meuble. (Bar, meuble TV, etc...).

Pour les portes du bas idem, pas de charnière apparente. Ouvrez une des portes à 90 degrés, saisissez-là par le bas, tirez vers vous sans forcer...Voilà, la porte est dégagée. (Au passage, vous découvrez un autre téton fixe sur le la partie haute) Faite de même avec la seconde !

Sur beaucoup de meubles, cette technique pour fixer les portes est présente. Attention, il n'est pas rare que le fabricant ajoute une vis de blocage sur la partie basse...Il vous faudra donc la dévisser avant de retirer la porte ! Une règle à retenir : en menuiserie, à fortiori en ébénisterie, si cela résiste, c'est qu'il y a une raison ! Il est alors inutile de s'acharner...

Pour le tiroir rien de plus facile. Vous l'ouvrez au maximum puis, en le saisissant de chaque côté vous le soulevez légèrement tout en tirant vers vous. Au passage, un bon nombre de cuisines équipées ont leur tiroirs munies du même système alors, si un jour un tiroir venait à bloquer, vous savez maintenant comment l'enlever pour retirer ce qui gêne!

coulisses

 A l'aide d'un ciseau à bois, vous retirerez délicatement les décorations des portes. Mettez les de côtés avec leur pointes ! Ces petits éléments coûtent un peu d'argent et si vous ne les utilisez plus sur ce meuble il serviront probablement sur un autre...

Au passage, une petite astuce...Regardez bien l'assemblage des bois d'une des portes sur la photo ci dessous :

assemblage_moderne

C'est assurément une technique moderne d'assemblage, très fiable du reste et quasiment indéformable, mais si un jour de brocante vous repérez cela sur les portes du meuble que vous convoitez, inutile que le vendeur vous fasse le baratin du meuble XIXème...

Reprenons et passons au démontage des panneaux des portes.
Pour cela il va vous falloir une perceuse, une mèche de diam.13 ou 14, une scie sauteuse équipée d'une lame bois à petites dents et là, pas de sentiment ! Quatre trous, un à chaque coin, comme sur la photo ci dessous à gauche.

percement_porte

Puis, découpe à la scie sauteuse en partant d'un des trous. Nota : pour ne pas griffer le bois du cadre de porte, collez deux morceaux de scotch à masquer (scotch en papier servant habituellement en peinture) sur les parties en contact avec le bois lors de la découpe. Puis, à l'aide d'un ciseau à bois, vous ferez sauter les morceaux restants dans les rainures, en utilisant le ciseau comme un levier (voir la photo). Faites de même pour le reste des portes. Il est probable qu'une ou deux pointes, type clou sans tête, soient présentent. Pas de souci, à l'aide d'une pince plate, vous serrez fortement le clou à l'intérieur de la rainure et vous le repoussez vers le côté intérieur de la porte, le but étant de faire sortir la tête pour ensuite pouvoir extraire plus facilement la pointe...Attention aux marques sur le bois !

porte_preparee

Il ne vous reste plus qu'à poncer le surface des cadres de portes avec une petite cale équipée de papier corindon 180 ou 240, le but étant de bien, supprimer le brillant du vernis.
Cette étape est vraiment importante; du soin apporté au poncage dépendra la bonne accroche de la peinture. N'oubliez ni coin, ni rainure car ils ne viendront pas au milieu...

Voilà qui clôture le second épisode. Dans le 3ème, nous créerons un fond à ce meuble, vous verrez, c'est pas si compliqué...

L'ensemble des photos ayant été prises, les articles déjà en mode "brouillon", surveillez le blog car les épisodes vont s'enchainer...A moins que vous ne soyez déjà abonné et dans ce cas vous serez prévenus !

A très bientôt

De Toutes Sorgues